Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 19:49

La crise du logement est un sujet qui est toujours à la une, surtout en France où de plus en plus de gens se trouvent sans les moyens nécessaires pour pouvoir se loger, qu’ils soient de jeunes diplômés ou même des seniors. Tout d'abord, nous nous attacherons à en discuter les causes et nous analyserons ensuite si les cohabitations temporaires en sont le résultat.


La crise du logement s’explique par le fait qu’il y a de plus en plus de personnes dont la vie est très précaire. La société actuelle nous pousse à faire des études longues et après fini d’étudier, nos diplômes en poche, il arrive souvent que nous devions faire des stages non rémunérés. Cela étant, nous ne sommes capables ni de payer un loyer, dont le coût ne cesse d’augmenter surtout dans les grandes villes où se trouvent la majorité des universités et des emplois, ni de fournir des fiches de paie comme garantie pour une location. Il n’est donc pas du tout choquant que des personnes --> moins provenant de toutes sortes de milieux différents optent pour un hébergement gratuit d’une façon provisoire en échange de petits services.
À cause de cette situation, au fil des dernières années, surtout à la suite de la crise économique, nous avons remarqué un développement de différentes sortes de cohabitations, qu’il s’agisse de la cohabitation intergénérationnelle ou de la location d’une chambre chez quelqu’un de plus aisé. Pour beaucoup, c’est la seule solution qui puisse leur permettre d’habiter en ville et de réaliser leurs ambitions.


Pour conclure, bien que ce soit un phénomène auquel nous ne sommes pas confrontés en Irlande du Nord, nous ne pouvons nier qu’il a été accentué en grande partie par la crise du logement.

...........................................................................................................................................

Aujourd’hui en France, la crise du logement est un grand problème.
D'abord, nous allons nous interroger sur les causes de ce phénomène, et ensuite sur leurs conséquences.


D’abord, les causes de la crise de logement sont d’une part, la prolifération des petits boulots et des stages non rémunérés dans les grandes villes, puisque les entreprises préfèrent recruter des étudiants pour les payer moins. Cela provoque un déséquilibre étant donné que les jeunes doivent payer un logement à prix normal avec un petit salaire. D’autre part, l’augmentation des prix des loyers fait que ces personnes cherchent d’autres endroits moins chers pour se loger.
C'est pourquoi différents types de cohabitations temporaires se développent : un étudiant peut être accueilli gratuitement et trouver de la compagnie, de nombreux jeunes déprimant loin de leur famille. Le travail de l’étudiant est alors de s'occuper des enfants ou bien de participer aux tâches ménagères. Cependant quand un jeune vit chez quelqu’un, il ne peut pas se plaindre que les enfants fassent beaucoup de bruit, le perturbe dans ses études, mais peut-être l’effort en vaut-il la peine.


Le Mexique connaît également une crise du logement car on peut trouver des locations très chères, des cohabitations où une chambre est disponible pour vivre seul avec une cuisine, des sanitaires et un salon à partager avec les membres de la famille. De plus, les stages ne sont pas rémunérés et beaucoup de personnes cherchent un travail dans les grandes villes où le prix des loyers est plus élevé.

...........................................................................................................................................

Aujourd’hui, l’Europe est touchée par une crise économique qui provoque le chômage, une situation précaire chez les jeunes et une crise du logement. Nous allons allons analyser les causes de cette crise du logement, puis ses conséquences.


Ceux qui viennent de finir leurs études sont souvent confrontés au problème de trouver un travail pour lequel ils sont qualifiés, donc ils ne peuvent pas devenir indépendants financièrement. De plus, sans revenus stables, ce n’est pas facile de se permettre d'avoir son propre logement, donc par conséquent les jeunes restent chez leurs parents jusqu’à 30 ans ou ils se débrouillent en cohabitant avec d’autres dans la même situation ou simplement ceux qui veulent partager les frais ou cherchent de la compagnie.
C'est pourquoi certains types de cohabitations temporaires se développent. Premièrement, on évoque le partage des frais du logement avec les colocataires, l’échange de services ou de la compagnie. Deuxièmement, il y a la cohabitation inter générations, dont on parle quand il y a la cohabitation de gens de tous âges. Souvent, aussi les personnes âgées cherchent un colocataire qui puisse leur tenir compagnie ou les aider dans la vie quotidienne. On apprend que vivre en colocation ne signifie pas seulement économiser, mais aussi apprendre le respect envers l’autre, découvrir d’autres cultures, façons de vivre, créer des liens uniques, partager des expériences et des tâches ménagères et enfin si on habite avec un étudiant étranger, améliorer la connaissance des langues étrangères.


Pour conclure, la cohabitation n'est pas une solution permanente, mais est une bonne façon de se débrouiller dans la crise d'aujourd'hui.

...........................................................................................................................................

Ces dernières années, on observe une crise du logement en France, surtout dans les grandes villes, ce qui a provoqué une augmentation de types de différents types de cohabitations temporaires. Les causes et conséquences de ce phénomène seront brièvement analysées dans ces quelques paragraphes.


On trouve plusieurs raisons à cette crise : tout d’abord les prix élevés des loyers, surtout lorsqu'il y a une plus grande demande de logements que le nombre de propriétés disponibles, dont le prix devient artificiellement élevé. Puis la difficulté de trouver un premier emploi et la multiplication des stages à court terme, souvent non rémunérés. Ces <<nomades urbains>> ne sont pas capables de payer ni des frais d’agence immobilière,
ni des loyers même en colocation. Cette liste n'est pas tout à fait exhaustive, mais met en évidence les principales raisons de la crise.

Par conséquent, divers types de cohabitation se développent, pour régler ce problème.
Premièrement un homme/une personne à la recherche d'un appartement peut être
hébergée dans de la famille ou chez des amis, sur un canapé ou dans une chambre
où personne ne vit. Donc au lieu de payer un loyer, des services variés sont rendus aux hébergeurs, par exemple du ménage, des courses, des gardes d’enfant ou juste un simple accompagnement à la vie quotidienne. La deuxième possibilité, c’est une sorte de symbiose, c’est la cohabitation intergénérationnelle, quand une personne âgée décide de
partager gratuitement son appartement pour obtenir des soins journaliers de son locataire.


L'hébergement sur la pouce existe depuis longtemps, dans tous les pays d’Europe, pas uniquement en France, mais certainement l'ampleur de ce phénomène a augmenté en raison de l'accroissement de la mobilité des jeunes et des changement dans les conditions de vie.

...........................................................................................................................................

Il est incontestable que le logement constitue une partie importante de notre vie quotidienne. Mais d'année en année, les Français sont confrontés à un fait qui perdure : la crise du logement. Ainsi, trouver un appartement dans les grandes villes n'est jamais simple. Nous allons en analyser les raisons, puis les conséquences.

La crise du logement se caractérise par plusieurs facteurs. En premier lieu, l'augmentation du prix des loyers. C'est le résultat de l'offre et de la demande. Depuis longtemps, les besoins de logement des Français sont en forte croissance. Le fait que l'offre de logements ne suffit pas à l'augmentation de la demande conduit à la hausse des prix. En deuxième lieu, la concentration des étudiants et des zones de travail. En ce qui concerne l'économie, l'enseignement, les grandes villes présentent toujours plus d'avantages qui jouent un rôle important pour attirer les étudiants ou les jeunes diplômés. Sans aucun doute, leur arrivée accentue la demande. Enfin, la mondialisation . Il doit mentionner que l ' aggravation de la crise résulte de la mondialisation qui facilite la communication, les échanges et notamment l'intégration de nouveaux arrivants. Les effets de cette intégration ont une influence indéniable.
Face à la crise, nous devons nous "débrouiller" . Ces dernières années, nous avons pu voir se développer plusieurs nouveaux types d' habitat : colocation chez un ami ou chez les parents, cohabitation de jeunes du même âge , sous-location, cohabitation intergénérationnelle ... Dans certains cas, nous pouvons étre soulagés de ne pas payer de loyer en contrepartie de services (garde d'enfants, d'animaux domestiques) ou de compagnie. Il se peut que la vie en colocation s'avère dure (ou pas à l ' aise, v ivre) avec des personnes différentes mais elle nous permet une ouverture d'esprit, de découvrir des cultures ou des coutumes variées, d'apprendre à construire une relation amicale, d'échanger nos expériences.


En fait, la France n ' est pas le seul pays qui doit réagir à la crise du logement. En Chine, nous sommes également frappés par cette crise. La situation est difficile dans plusieurs grandes villes, comme Pékin, la capitale et Shanghai. Et la solution des Français , la cohabitation, passe aussi parfaitement en Chine, malgré quelques nuances. Pour conclure, en attendant la fin de la crise, la colocation est une solution à laquelle nous ne pouvons échapper.

...........................................................................................................................................



Avec la crise économique qui a touché toutes les sphères de la vie quotidienne en France, la crise du logement est devenue un sujet d'actualité.Nous allons en analyser les causes, puis les conséquences.


Les logements sont chers et les jeunes ont beaucoup de difficultés à gagner assez d’argent pour les payer. La situation des jeunes n’est pas rose. Ils prolongent leurs études parce que tout le monde pense qu’il est plus facile de trouver un travail stable si on a une bonne formation. Comme ils sont étudiants, ils ne travaillent pas et ne peuvent pas survivre sans l'aide de leurs parents. Pour ceux qui viennent de finir leurs études, la situation ne s’améliore pas. La plupart des emplois exigent des expériences. Mais les jeunes qui sont en train de chercher leur premier travail ne peuvent pas en avoir. Ils sont au chômage pendant plusieurs années et cela les empêche de devenir indépendants.
Ils sont alors obligés de vivre chez leurs parents ou chez un autre membre de la famille, par exemple chez une grand-mère ou une tante. S’ils n’ont pas de cette possibilité, ils essayent d'autres types de cohabitation. Ils s’installent chez un ami ou chez quelqu’un qui leurs offre un logement en échange d'une aide au ménage. C'est surtout la cohabitation inter générationnelle qui est devenue populaire. Les jeunes ne payent pas pour avoir un toit au-dessus de leurs têtes et les personnes âgées ne sont plus seules.


Pour conclure, nous observons qu’en Slovénie la situation est la même. Les étudiants prolongent leurs études, les logements sont chers. Les cohabitations intergénérationnelles ne sont pas encore pratiquées, mais cela vaudrait la peine d’y réfléchir parce que c’est une bonne idée qui permet un coût de vie moins cher et une meilleure communication entre les générations qui ont parfois du mal à s’entendre.

...........................................................................................................................................

Repost 0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 15:26
Repost 0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 16:17

Elle a décidé de s'y installer parce qu'elle aimait bien le coin cuisine intégrée, elle ne voulait pas qu’il y ait trop de pièces n'ayant pas beaucoup de temps à consacrer aux tâches ménagères.
La cuisine, dont elle est très fière, est blanche comme la neige et très propre. On lui dit souvent qu’on pourrait manger par terre. Il n’y a pratiquement rien sur le plan de travail, à part une cafetière dont elle a besoin pour se faire une vraie tasse de café chaque matin avant de quitter la maison. Les murs sont recouverts de placards dans lesquels la vaisselle est bien rangée.
Elle n’a pas de lave-vaisselle donc elle se sert de l’évier à côté duquel se trouve une grande fenêtre qui donne sur les montagnes. Elle aime faire pousser des herbes sur le rebord, comme de la ciboulette, du romarin ou du thym pour pouvoir en utiliser quand elle fait la cuisine.
Son frigidaire est toujours rempli de produits bio mais elle doit admettre qu'elle est vraiment accro au Nutella, donc elle a accroché au mur une liste de courses en haut de laquelle le mot Nutella est toujours écrit en majuscules.
Au coin de la pièce, on trouve une petite table à deux places recouverte d'une nappe à carreaux qui est assortie aux rideaux. Sur le mur, au-dessus de la table, on remarque une étagère sur laquelle elle a posé plusieurs bibelots que ses élèves lui ont offerts. Elle passe la plupart de son temps dans cette pièce donc elle veut qu’elle soit très accueillante.

...........................................................................................................................................

Le salon est la plus grande pièce de l˙appartement et la première que vous découvrez dès l'entrée. C˙est un mélange de style traditionnel et moderne. Sur le sol, il y a du parquet ciré, toujours propre, en bois de couleur marron. Les murs sont blancs, hauts et une partie est en pierre grise. Cela rend le salon plus traditionnel. Le plafond est en bois noir. Au centre règnent deux immenses fauteuils en cuir de couleur marron, très agréables pour se reposer ou lire. Entre les fauteuils se trouve une petite table basse. En face, on voit une cheminée en briques orange sur laquelle elle a mis des photos de famille et les cadeaux que ses élèves lui ont offerts. Dans le coin, une commode a été placée et tout le long du mur s˙étalent les étagères sur lesquelles on peut ranger des livres ou des bibelots. Cette pièce est assez lumineuse grâce aux deux fenêtres décorées de rideaux rouges et blancs. Malheureusement, il n˙y a pas de bouquet de fleurs puisque elle ne les aime pas. Bien que les tableaux ne soient pas accrochés aux murs, la pièce donne l˙impression d˙une tranquillité absolue. Comme la nuit la rend obscure, l'éclairage dune lampe est nécessaire. Il y en a deux qui diffusent une lumière rouge pour mettre plus d'ambiance.

...........................................................................................................................................

En entrant dans le salon, on remarque que la personne qui y habite est très organisée car les meubles y sont bien disposés. On y trouve un canapé et un grand fauteuil vert pomme, une armoire en bois de chêne à côté. En face du canapé, il y a un tapis persan qu’elle a rapporté de son voyage en Iran quand elle faisait la route de la soie. Au milieu de la pièce se trouve une table basse sur laquelle on peut voir un vase de marguerites qu’elle a cueillies pendant une randonnée. Les rideaux de la fenêtre sont assortis au canapé et au fauteuil.
A gauche du salon se situe la cuisine de couleur rose bonbon, où se remarque un grand frigo dans lequel on peut voir de nombreux fruits de saison : une pastèque, des pommes et des cerises. Les fromages sont sous une cloche. A côté du frigo est installée la cuisinière sur laquelle une ratatouille est en train de cuire. Quel délicieux fumet ! Ce soir elle va pendre la crémaillère avec ses nouveaux amis.
Quant à la chambre, un grand lit est posé à côté d’une fenêtre décorée de rideaux jaune clair. Sur le lit, un livre ouvert à la page 135 dont elle a dû interrompre la lecture pour aller vérifier que la ratatouille n'était pas en train de brûler.

...........................................................................................................................................

Des rumeurs disent qu’en entrant dans son appartement, on est enivré par le parfum d'ambiance avec lequel elle parfume son couloir. Elle ne peut que confirmer ces rumeurs. Son appartement est toujours propre et meublé à la dernière mode. Elle accorde une grande attention à la décoration car, selon elle, un appartement reflète la personnalité de la personne qui l'occupe. Toutefois, revenons à la description. La pièce la plus grande, c’est la salle de séjour. Ce qui fait son originalité, c’est la bibliothèque. Comme c'est une enseignante, elle aime bien lire et quelquefois, elle organise des rencontres de lecture. Les jeunes du village aiment bien se réunir chez elle et discuter de différentes histoires. La pièce suivante, en face de la salle de séjour, est la cuisine, toujours propre et le frigo plein de produits variés. Elle aime bien cuisiner, donner aussi des cours de cuisine. Les parents du) village sont vraiment très fiers car depuis son arrivée, leurs enfants peuvent faire la cuisine. Ils disent qu'elle est la bonté même. Voilà, elle avoue que cela lui plaît. La pièce suivante, c’est la chambre. Oh la la, c’est la perfection ! Elle est célibataire mais sûre qu’un jour son prince viendra... alors un lit immense l'attend. Quoi qu’il en soit, elle sera toujours prête ! et la salle de bains... hmm... Une baignoire assez simple mais en même temps majestueuse. Elle adore s'y détendre et rêver ...

...........................................................................................................................................

Je suis contente d'avoir été invitée chez Mlle Cahier, dans son nouvel appartement. C'est sa chambre décorée de façon très personnelle qui m'a fait la plus grande impression. Quand j'y suis entrée, un grand lit à baldaquin m'a sauté aux yeux. La couverture est blanche avec de petites fleurs colorées. Pouvez-vous imaginer, après une journée de travail, Mlle Cahier s'étendre sur ce lit comfortable et oublier toutes les fatigues de la journée de travail, n'est-ce pas agréable? Près du lit, se dressent dans l'ordre un miroir de plein pied, une armoire et une commode. Comme tout le monde le sait, l'armoire est un meuble indispensable pour une femme, à l'intérieur duquel on peut explorer ses mystères. Effectivement, en l'ouvrant, j'ai remarqué tous ses habits pour les quatre saisons et plusieurs jolis sacs à main. Pour elle, les vêtements d'un enseignant marquent son autorité et aussi son respect pour ses élèves. Evidemment, le miroir de plein pied joue un rôle important dans le choix de ses vêtements. Sur la commode, je n'étais nullement surprise de trouver des bijoux, des parfums, ... J'ai également aperçu certains tableaux d'Hébert, un peintre local du XIXème siècle, accrochés au mur. Par terre, le tapis de sol était remarquable par de sa couleur d'un rouge vif. Le rouge, qui est la couleur la plus importante pour elle, représente la passion et la chance. Les deux grandes fenêtres laissent pénétrer le soleil et l'air frais. En plus, elles permettent d'admirer le panorama des champs qui est fort beau. Bref, on se sent bien dans sa chambre.

...........................................................................................................................................


Sa salle de bain est la plus petite pièce de son appartement, avec une porte à moitié transparente et une toute petite fenêtre en-dessous du plafond. Elle est toute blanche : de la grande baignoire sur trois pieds, en passant par un lavabo tout propre, jusqu'à
la petite commode. Le petit miroir ovale se trouve au-dessus du lavabo, et entre les deux, le carrelage blanc rouge est bien encastré dans le mur. La même dessin a été reproduit sur le sol, mais avec le temps il est devenu gris, comme la peinture a été abîmée par les différentes personnes ayant occupé ce logement. Ses produits de beauté sont placés sur et dans la commode, bien rangés, comme leur propriétaire se réveille toujours en dernier moment et n’a pas le temps de les utiliser avant d'aller à l’école. Une fois mis à leur place, ils y restent, depuis le jour de son arrivée. Avec une seule exception, quand cette jeune maîtresse a un rendez-vous avec son amant caché inconnu des habitants … personne ne l'a jamais vu et ce petit secret reste non découvert à cause du travail de cette jeune femme et sa réputation sans tache, requise par sa profession. Elle a juste le temps d'enlever la poussière, comme la propreté est le premier principe qu’elle essaye d'enseigner à ses élèves. Faute de machine à laver, à laver, le lavabo pour faire la lessive à la main occupe la place principale juste à côté de la commode.

...........................................................................................................................................

C’est un petit appartement dans lequel elle habite depuis 4 mois.

En entrant dans le salon, on peut remarquer que tout est bien rangé.
Au sol, il y a un parquet très ancien et bien ciré. En face de l’entrée, se trouve une belle cheminée en brique autour de laquelle sont posées des photos de sa famille et des bibelots que ses élèves lui ont offerts. A côté de cette cheminée, se trouvent deux fauteuils en cuir marron, sur lesquels mademoiselle Cahier se repose souvent après être rentrée chez elle. Il y a aussi une table basse qui a été placée entre deux fauteuils, c’est l'endroit où elle prend ses repas ou lit des livres. Juste à côté de cette table, deux étagères sont remplies de livres dont quelques-uns ont été lus plusieurs fois, parce qu’ils sont très utiles pour enseigner. A la fenêtre, des rideaux rouge et blanc à carreaux ont été posés. Dans une partie du salon, un coin cuisine est équipé. La vaisselle est bien rangée dans les placards et le frigo plein de légumes et de fruits de saison. Sur le frigo, elle a collé quelques post-it sur lesquels sont notés la liste des courses ainsi que les RDV pris avec les parents d’élèves. Dans le coin cuisine, devant une petite fenêtre, elle a posé des pots pour faire pousser des herbes aromatiques comme du persil ou de la ciboulette et avec lesquelles elle fait de bons plats. Ensuite sa chambre est un lieu où elle se sent le plus à l’aise. Dans la chambre se trouve un grand lit à 2 places où elle s’étend après avoir fini sa longue journée. A côté gauche du lit se dresse une armoire dans laquelle on peut trouver de jolis vêtements qu’elle ne porte pas souvent quand elle va à l’école. De l’autre côté de lit, ses boucles d’oreilles reposent sur une commode. Sur le mur, elle a accroché un petit tableau d’un peintre local qui s’appelle Hébert. La salle de bain est toute propre et blanche, apparemment nettoyée régulièrement. Il y a une baignoire ancienne à trois pieds, un lavabo dans lequel elle fait la lessive à la main puisqu’il n’y a pas de machine à laver. A côté se trouve une commode sur laquelle elle a mis ses produits de beauté et un miroir ovale.

...........................................................................................................................................


En entrant dans son logement, on peut tout de suite remarquer que la personne qui y habite est très organisée tous les meubles (sont) étant bien disposés.
Dans le salon, on trouve un canapé, un fauteuil vert bouteille, et une grande armoire en bois de chêne. Sur le mur, elle a mis un joli tapis d'Iran qu' elle a rapporté d'un voyage sur la route de la soie. Au milieu du salon, est disposée une table basse marron sur laquelle elle a mis un vase d'hortensias. Sur un des côtés, on peut voir de grandes fenêtres sur lesquelles elle a installé des rideaux assortis au canapé.
A gauche du salon, on entre dans la cuisine dont le couleur est rose bonbon, avec un grand frigo dans lequel elle a mis des fruits de saison qui viennent du jardin de sa propriétaire. A côté du frigo, on peut remarquer une cuisinière sur laquelle une ratatouille est en train de cuire. Quel délicieux fumet ! Elle va pendre sa crémaillère ce week end.
Quand à sa chambre, on y trouve un lit jaune poussin sur lequel elle a posé un livre ouvert à la page 115 qu'elle a arrêté de lire pour aller surveiller la ratatouille. Près du lit, elle a mis une lampe de chevet qu'elle utilise pour lire avant de s'endormir. Elle a un ordinateur sur lequel sont collés beaucoup de post-it avec les dates et l'heure des rendez-vous. Sur l'un d'entre eux, il est écrit en rouge et souligné trois fois : RDV Mme PASTIS.

...........................................................................................................................................

Dès qu’on entre dans son logement, on s'aperçoit que c'est une personne très organisée et responsable. Tout est en ordre, le logement semble tellement propre qu’on pourrait manger par terre. L’odeur de son nouveau parfum et une lettre d’invitation sur la table basse dans le salon nous confirment qu’elle vient de sortir avec ses amis du village pour fêter le 14 juillet.
Le salon est grand et spacieux. La faible lumière du coucher de soleil pénètre par deux fenêtres décorées de rideaux à fleurs. En face, un fauteuil confortable dans lequel elle passe ses soirées à lire des romans. A gauche du salon se trouve une petite cuisine de couleur rose bonbon. On peut sentir encore un délicieux fumet de ratatouille qu’elle a mangée avant de sortir.
Sa chambre est petite, mais on y voit un grand lit. A côté du lit se dresse une armoire en bois de chêne. Les portes de l’armoire sont ouvertes et certaines robes sont déposées sur le lit. Elle était si pressée qu’elle n’a pas eu le temps de les ranger.
La dernière pièce de son logement est la salle de bain qui se trouve à droite de sa chambre. Elle est blanche et propre. Au-dessus du lavabo, un miroir, l'objet indispensable qui pourrait déjà raconter plusieurs de histoires de Mlle Cahier, maîtresse de l’école primaire et locataire de ce logement, même si elle est nouvelle dans le village. Ça ne fait que deux semaines qu’elle a pendu la crémaillère.

...........................................................................................................................................


Repost 0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 14:51
Repost 0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 14:42
Jiabi

Jiabi

Menghua

Menghua

Damjana

Damjana

Anahi

Anahi

Agnieszka

Agnieszka

Christina

Christina

Maja

Maja

Sasa

Sasa

Eva

Eva

Repost 0
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 09:38

En bus ou à pied

Repost 0
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 09:33
Repost 0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 21:22

Faites ces activités.

Repost 0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 21:17

Lisez cette BD.

Repost 0
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 16:53

Vous pouvez regarder cette pièce de théâtre.

Repost 0

Texte Libre

 

 

Vagabondages sur les chemins

  

du  Français Langue Etrangère

Catherine Fert
 

  

Catherine.Fert@u-grenoble3.fr


Rechercher

Catégories